×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: value dans googleanalytics_page_alter() (ligne 237 dans /home/enferprod/public_html/sites/all/modules/contrib/google_analytics/googleanalytics.module).
  • Notice : Undefined index: value dans googleanalytics_page_alter() (ligne 237 dans /home/enferprod/public_html/sites/all/modules/contrib/google_analytics/googleanalytics.module).

Au sujet de la Porte

Ce site vous propose d’explorer La Porte de l’Enfer, le grand chef-d’œuvre pour lequel Rodin a créé plus de 250 groupes et figures, parmi lesquels se trouvent certaines de ses compositions les plus célèbres : Le Penseur, Ugolin et ses enfants, Fugit Amor… La Porte se révéla un véritable répertoire de formes, dans lequel il puisa durant tout le reste de sa carrière pour créer de nouvelles versions de ses œuvres par variation, simplification, assemblage, agrandissement…


C’est en 1880 que le sculpteur reçut la commande d’une « porte décorative » ornée de « bas-reliefs représentant la Divine Comédie du Dante », selon les termes de l’arrêté ministériel. Il avait alors presque 40 ans, et n’avait pas encore percé sur la scène artistique. Il se jeta dans le travail à cops perdu, s’inspirant d’abord de L’Enfer de Dante, la première partie de la Divine Comédie, texte célèbre où le poète florentin du XIIIe siècle décrit sa traversée des neuf cercles composant les régions infernales.


Peu à peu, il y mêla une nouvelle source d’inspiration, qui prit bientôt le dessus : La Porte de l’Enfer reflète finalement l’esprit des Fleurs du mal de Baudelaire plus encore que celui de L’Enfer de Dante. Le vrai sujet développé par Rodin est moins la punition des péchés que l’exploration des passions humaines, et tout particulièrement les élans et les tortures que le désir fait naître en chacun d’entre nous.